Votre santé

Harm reduction

C’est simple : nous voulons réduire les répercussions négatives de nos produits sur la santé publique.

Nous savons que les produits de tabac sont réellement nuisibles à la santé, et la seule manière d’éviter tout risque, c’est de ne pas les utiliser. Mais bon nombre d’adultes ont choisi de fumer ; par conséquent, la priorité absolue du groupe, c’est de veiller à réduire ces risques et à proposer des alternatives à base de nicotine et de tabac présentant moins de risques pour la santé.

En quoi consiste cette réduction des dommages ?

Dans le domaine de la santé publique, la réduction des dommages consiste à développer une politique visant à limiter au minimum les répercussions négatives d’une activité à risque pour la santé, sans toutefois l’arrêter complètement. Encourager l’utilisation des préservatifs permet par exemple de réduire la propagation des maladies sexuellement transmissibles. Pour le tabac, cela signifie moins d’alternatives à risque à la cigarette traditionnelle pour les fumeurs qui ne peuvent ou ne veulent pas arrêter de fumer.

La réduction des dommages est la voie à emprunter

De plus en plus de gens au sein de la communauté scientifique et de santé publique plaident actuellement en faveur d’une réduction des dommages pour aider les 1,3 milliard de gens à travers le monde qui fument en dépit des risques connus pour la santé.

En pratique, cela pourrait signifier que les fumeurs qui ne peuvent pas arrêter de fumer sont encouragés, en plus de l’aide qu’ils reçoivent des services de santé traditionnels, à utiliser des produits comportant moins de risques.

En ce moment, il n’y a que peu de gouvernements qui soutiennent cette approche activement. Il y a par contre de nombreux experts et organismes de santé publique qui s’inquiètent du flou qui règne encore autour des risques de l’e-cigarette pour la santé. Ils peuvent miner les efforts visant à déformaliser l’usage du tabac. Ils se méfient également de l’implication de l’industrie du tabac dans la réduction des dommages causés par le tabac.

L’approche

Le programme de recherche et de développement du groupe se concentre sur la réduction des dommages causés par le tabac et sur le développement de la prochaine génération de produits de tabac et de nicotine offrant une solution alternative à moindre risque que la cigarette traditionnelle.

British American Tobacco collabore avec des scientifiques et des organes législatifs pour la promotion de cette nouvelle génération de produits et plaide en faveur d’une approche législative axée sur la sécurité des consommateurs et la qualité des produits tout en stimulant le développement de nouveaux produits de nicotine présentant moins de risques pour la santé, qui pourraient aider les fumeurs à moins fumer ou à arrêter de fumer.

La transparence et la recherche au niveau mondial

BAT met un point d’honneur à mener une gestion exemplaire et à assurer la transparence au niveau de toute l’entreprise, y compris au niveau de la recherche et du développement. La transparence au niveau de la recherche est primordiale. Nous publions les informations détaillées de nos programmes de recherche scientifique sur un site web dédié à la science : www.bat-science.com . Nous présentons aux revues scientifiques les résultats de nos études, qui sont contrôlés par d’autres chercheurs (peer-reviewed), et nos experts participent largement aux conférences et évènements internationaux importants.

Nous comprenons le scepticisme de certains concernant les recherches menées et financées par l’industrie du tabac, mais nous savons qu’il nous incombe de contribuer à cette recherche scientifique visant la réduction des dommages causés par le tabac.

British American Tobacco dispose de laboratoires R&D ultramodernes et recourt à des centaines de chercheurs dans de nombreuses disciplines différentes, qui collaborent avec des chercheurs externes aux quatre coins du monde, aux États-Unis, au Canada, en Espagne, en Allemagne, en Chine et en Russie.

Le Groupe encourage activement les législateurs et les chercheurs à visiter ses laboratoires de recherche au Royaume-Uni.

L’avenir

Nous comprenons que la réduction des dommages soit un sujet controversé et suscite des avis divergents ; nous comprenons également le scepticisme de certains quant aux motivations d’une entreprise de tabac.

Nous espérons que les actions du Groupe démontreront sa volonté de réduire les dommages causés par le tabac et nous espérons que les pouvoirs publics considéreront minutieusement les avantages potentiels d’une approche progressive en matière de politique de santé publique.

max
large
medium
small
mobile